Actualité d’époque

Cela s'est passé un 06 mai

 

 

  • Lundi 06 mai 1940
    Création par le R.A.D. (Reichsarbeitsdienst = Service Fédéral du travail) du Polnischer Baudienst im Generalgouvernement (Service polonais de construction dans le Gouvernement Général) qui n’est autre qu’un service de camps de travail de la Pologne occupée, en utilisant sa population pour des réalisations bénéficiant au Reich. Ce service du travail obligatoire instauré par le gouverneur Général Hans Frank prévoit un recrutement obligatoire de 18 à 60 ans, très vite élargi à 14 ans.

  • Mardi 06 mai 1941
    • Accords Darlan-Vogl sur l’utilisation des aérodromes syriens par les Allemands.
    • Joseph Staline devient président du Conseil des commissaires du peuple.

  • Mercredi 06 mai 1942
    • A Paris, Reinhard Heydrich, chef de la police du Reich, rencontre René Bousquet, chef de la police de Vichy, pour annoncer et mettre en place l’opération : "Vent printanier"(appellation choisie par les allemands), prélude à la déportation des juifs de France, entrant dans le projet global de la "solution finale", décidée lors de la conférence de Wannsee le 20 janvier 1942. René Bousquet s’associera à Karl Oberg, chef de la police allemande en zone occupée, pour fixer les détails de l’opération.
    • Fin de la résistance américaine aux Philippines sur l'île de Corregidor.

  • Samedi 06 mai 1944
    ¨    ARRESTATION DU COMMANDANT ALBERT SEGUIN DE REYNIÈS
    Ce samedi 6 mai 1944, le Commandant Seguin de Reyniès qui vient d’être promu récemment chef de l’Armée Secrète, marche tranquillement dans la rue pour regagner son domicile, afin d’y relever le courrier de sa boîte aux lettres. Soudain des hommes en civil surgissent arme au poing, le neutralisent et le font monter dans une voiture. La Gestapo vient de rafler un des plus hauts responsables de la Résistance. Quelques temps après, on apprend qu’il a subi un terrible interrogatoire de cinq heures avant de regagner sa cellule. A partir de là c’est le néant. On ne reverra jamais plus le Commandant de Reyniès vivant ou mort. Un témoignage fait état d’un sac lourd et volumineux qui aurait quitté les locaux de la Gestapo, mais on ignore ce qu’il contenait. On sait en revanche très rapidement que c’est un ancien du 6ème. B.C.A. un dénommé Tyrolle, qui a dénoncé le Commandant. Il sera exécuté plus tard par la Résistance.
    • Albert Reynier "Vauban" (futur préfet de l’Isère), est nommé président du C.F.L.N. (Comité Français de Libération Nationale)
    • Création officielle par Marcel Abonnel et de son père, de Louis Paucher, et de Vincent Ziecher, du 8ème Bataillon F.T.P. (Francs Tireurs Partisans) qui a pour origine la cellule du Parti Communiste clandestin de Vif.